Accueil arrow Evénements MNEI
Actualités des événements organisés par la MNEI
Expo "Entre Ciel et Terre" de Yann d'Aloïa Version imprimable
01-06-2006 - Maison de la Nature et de l'Environnement de l'Isère

du 6 au 30 juin 2006, à la MNEI

afficheYoann D'Aloïa est un tout jeune naturaliste, membre de Centre ornithologique Rhône-Alpes (CORA-Isère) qui se pique de suivre ses aînés dans la découverte et la connaissance des espèces animales et végétales dont la région est plutôt riche. Car il n'y a pas de secret en matière de naturalisme ; il faut se rendre sur le terrain, crapahuter, connaître les bons coins, pratiquer l'affût, pour véritablement se faire reconnaître par ses paires. Dorénavant l'appareil photo numérique remplace les herbiers et les boites en carton. Tant mieux pour les spécimens qui ont la vie sauve et tant mieux pour nous qui pouvons partager les merveilles observées ainsi entre le ciel et la terre. Lever le nez vers les nuages, scruter un mouvement dans les branches, fouiller dans l'herbe, Yoann D'Aloïa nous confirme à sa manière que la curiosité des hommes pour le monde de la nature n'est pas prêt de s'éteindre.

 
Expo "Une voix dans le silence" de Yezid Campos Zornosa Version imprimable
01-05-2006 - Maison de la Nature et de l'Environnement de l'Isère

du 3 mai au 1er juin 2006, à la MNEI

Photographies de Yezid Campos Zornosa sur les indiens Arhuacos de Colombie

afficheVernissage mercredi 10 mai à 18h, MNEI - salle Robert Beck
avec une projection - causerie autour du documentaire « Ecoutez Hommes Blancs » de Yezid Campos Zornosa - 16' - VOSTF.

Les montagnes de Santa Marta en Colombie sont les plus hautes du monde situées en bord de mer. Pour plusieurs peuples indiens, la Sierra Nevada de San Marta représente surtout le centre du monde. Kogis, Arhuacos, Wiwas et Kankuamos, qui vivent là, sont les derniers héritiers de l'une des plus brillantes civilisations du continent sud-américain, comparables aux Aztèques, Incas et Mayas. Peuples de sages et de philosophes, ils ont placé au centre de leur société une vie spirituelle intense privilégiant l'équilibre et l'harmonie avec la nature, sur la « mère terre » qui leur a transmis le code moral et spirituel qui régit leur civilisation.

Ayant résisté aux influences brutales et meurtrières de la conquête du continent en se réfugiant dans ces montagnes et vivant en autarcie depuis des siècles, ils voient aujourd'hui leur territoire, support de vie, fortement convoité. Refuge pour les paysans chassés de leurs terres, lieu de production de la marijuana puis de la cocaïne, enjeu stratégique des FARC (Forces Armées Révolutionnaires Colombiennes), château d'eau pour les basses terres, cet espace complexe à l'équilibre fragile est aujourd'hui un espace assiégé où s'affrontent des visions du monde que tout oppose. Face à ces changements, ces ruptures, ces menaces qui pèsent sur leur univers, ces peuples veulent prendre en charge leur destin. Dépositaires d'une sagesse basée sur le respect, l'équilibre et la responsabilité, ils veulent prendre la parole et être écoutés. Ils voudraient nous enseigner à nous soucier du monde, à prendre soin des autres et de l'environnement.

La préservation de l'environnement et la recherche de la paix se rejoignent ici: le respect de la nature et le respect de l'autre vont de pair, comme vont de concert, la préservation de la vie, de la biodiversité et de la diversité culturelle. C'est la raison pour laquelle la Maison de la Nature et de l'Environnement de l'Isère et l'Ecole de la Paix - Grenoble s'associent pour donner à entendre la parole de ces indiens à l'occasion d'une exposition photos de Yesid Campos Zornosa, (anthropologue et documentariste colombien spécialiste des peuples autochtones d'Amérique du Sud).
L'exposition est constituée de photos en couleur et en noir et blanc qui nous font découvrir cette civilisation pacifique et sereine, et de panneaux qui complètent l'information sur leur situation actuelle.
A l'heure où se mélangent tradition et modernité, local et international, les possibles pour vivre ensemble dans un monde fini restent à inventer et à construire. Utopie penseront certains, mais aujourd'hui plus que jamais, l'utopie de quelques-uns n'est-elle pas formidablement porteuse d'espoirs et de transformations ?

 

 
Expo "Distorsion" de Sylvain Charras Version imprimable
01-04-2006 - Maison de la Nature et de l'Environnement de l'Isère

du 3 au 28 avril 2006, à la MNEI

afficheUne boite de conserve, un trou minuscule dans cette boite noire, les rayonnements de la lumière qui passent par cette ouverture et viennent impressionner le papier photo-sensible, voici la technique de photographie la plus rudimentaire qui soit. Cette technique du sténopé, Sylvain Charras l'explore depuis plusieurs années, promenant son drôle d'appareil photo à travers les paysages, pour obtenir des vues au caractère si subjectif, qu'elles semblent des visions tirées d'un rêve. Les paysages deviennent oniriques, mouvants, leurs éléments semblent prendre vie sur le papier. Et puisque le bricolage ne lui fait pas peur, Sylvain Charras aime à combiner le procédé du tirage et les éléments naturels du décor. Une tige végétale devient pinceau pour imbiber le papier avant son insolation, devenant à la fois motif et technique. L'orange mêle son acidulé, sa texture en gel aux produits révélateurs pour composer des thermo-photogrammes. Ce bricolage génial produit des images d'une force originale qui nous rappellent que la photo numérique n'est pas la seule à pouvoir rendre les impressions que provoque la nature au détour d'un chemin, quelquefois

 

 
<< Début < Précédente 11 12 13 14 15 Suivante > Fin >>

Résultats 40 - 42 sur 44

Newsletter

Cet e-mail est protégé contre les robots collecteurs de mails, votre navigateur doit accepter le Javascript pour le voir
© 2008 MNEI - Maison de la Nature et de l'Environnement de l'Isère
Joomla! est un logiciel libre distribué sous licence GNU/GPL.