bg

Lire pour demain 2018-2019 : lauréats et rencontre

3 Juin 2019

LIRE POUR DEMAIN // Edition 2018-2019

Les livres environnement des lycéens d’Auvergne-Rhône-Alpes

Mardi 7 mai 2019, la MJC de Villeurbanne a accueilli 220 lycéens et lycéennes des 4 coins de la Région à l’occasion de la remise du prix « Lire pour demain », le Prix du Livre Environnement des Lycées d’Auvergne-Rhône-Alpes.

Pour cette cérémonie de clôture, les différentes classes ont présenté les travaux menés autour des 6 ouvrages sélectionnés : présentation d’actions environnementales dans leur lycée (comme la réalisation d’une pâte à tartiner sans huile de palme), création d’un court-métrage ou encore slams engagés pour l’environnement.

La cérémonie a été animée par la compagnie Amadeus Rocket avec des temps d’échanges, d’improvisation et la diffusion d’une vidéo adressée aux élèves, tournée par le lauréat qui n’a pu se déplacer.

En les faisant voyager (par la lecture) d’un parc aquatique du sud de la France au Grand Nord en passant par la Réserve de la Doklså en Suède, ces 6 ouvrages ont permis à 1200 élèves d’alimenter leurs réflexion sur des thématiques environnementales d’actualité : déforestation, condition animale, extinction des espèces, surconsommation…

Bravo à tous les lycées participants de cette édition !

Les lauréats 2018

♥ Coup de cœur ♥

The End

ZEP

Rue de Sèvres, 2018

C’est la bande dessinée The End (Rue de Sèvres, 2018) de Zep qui a été primée. Celui-ci s’est exprimé dans un message vidéo laissé à l’attention des lycéens et lycéennes présents pour les remercier :

« Je remercie les lycéens Auvergne-Rhône-Alpes pour ce prix du Livre de l’Environnement. Ça me touche particulièrement parce que c’est un livre que j’ai dessiné en pensant aux lecteurs de votre âge, ceux qui vont reprendre le monde tel que l’on leur a laissé et qui auront la lourde tâche de le rendre meilleur. Un livre très différent de ce que j’ai fait jusque là. »

Pas un bruit dans la salle pendant que l’auteur parle du livre et répond en vidéo aux questions qui lui ont été adressées par les lycées. Il raconte aussi la création du livre : « on a besoin de fiction, on a besoin que l’on nous raconte des histoires pour qu’on comprenne mieux notre monde et les problèmes actuels de l’environnement, pour envisager autrement la manière d’habiter cette planète. Je pense que la meilleure manière de comprendre ce qui nous arrive, c’est que l’on nous invente des histoires.« 

Les lycéens en parlent :
Lycée Sainte-Cécile, La Côte-Saint-André :  » Comme un avertissement… Cette fois, ce n’est plus l’homme qui détruit la nature mais le contraire ».

Cité scolaire internationale, Lyon :
« Cette BD illustre un avertissement d’un futur apocalyptique possible, mais clos l’histoire sur un ton optimiste qui donne une seconde chance à l’espèce humaine »

« The End nous effraye en parlant directement du pire des cas que peut entraîner notre société de surconsommation et de gaspillage: la fin de l’Homme »

2ème place

Titan Noir

Florence AUBRY

Rouergue, 2018

Les lycéens en parlent :
Lycée La Fayette, Clermont Ferrand : « Une histoire touchante et captivante, qui ouvre les yeux sur un univers insoupçonné à travers une histoire vraie ».

Lycée professionnel Pierre Desgranges, Andrézieux Bouthéon : « Après avoir lu Titan noir, j’ai pris conscience de la maltraitance animale, si je dois retourner dans un parc aquatique, je verrai les choses autrement! »

3ème place

Akkinen : Zone toxique

Iwan LEPINGLE

Sarbacane, 2018

Les lycéens en parlent :

Lycée La Fayette, Clermont Ferrand :  « L’histoire est touchante et donne envie de participer  à la protection de l’environnement ».
Cité scolaire internationale, Lyon :  « Une oeuvre qui touche le coeur et qui incite les lecteurs à prendre action contre la pollution industrielle ».
« Un régal pour les yeux et un plaidoyer passionnant. « 

RETOUR EN IMAGES

Slams du Lycée Saint Just, Lyon 5
Improvisations de la compagnie Amadeus Rocket avec les lycéens