bg

Entreprenons le climat !

12 Mai 2016

Lors des dernières vacances scolaires, des enfants ont visité 2 grosses entreprises grenobloises. Mais pourquoi ?

Le projet « Entreprenons le climat » porté par la MNEI a été sélectionné dans le cadre de l’appel à projet Climat+ de Grenoble-Alpes Metropole. L’objectif était ambitieux : amener des enfants à découvrir les énergie renouvelables et les économies d’énergie à travers la découverte de 2 grandes entreprises grenobloise GEG et Schneider Electric, signataires de la charte d’engagement du Plan Air-Energie-Climat.

En début d’année, le travail de préparation avec les MJC Pont du Sonnant (St Martin d’Hères) et Mutualité (Grenoble) fut très riche pour les équipes d’animation avec des visites privées des installations des entreprises ainsi qu’une formation aux thématiques du climat dispensée par l’ALEC et Air Rhône-Alpes.

Lors des vacances de Pâques, 2 groupes d’enfants de 5 à 11 ans ont pu découvrir dans un premier temps les centrales hydroélectrique et photovoltaïque de GEG. Deux sources d’énergie renouvelable qu’ils avaient eu l’occasion de découvrir lors d’ateliers de découverte scientifique dans leurs MJC.

centrale hydroélectrique mnei geg centrale hydroélectrique mnei geg centrale photovoltaique mnei geg centrale photovoltaique mnei geg

Par la suite, la visite du site Electropôle de Schneider Electric leur a fait découvrir les dimensions extrêmes des installations et des besoins en énergie d’un tel bâtiment et par conséquent les mesures qui ont été mises en place pour l’économiser : puits de lumière, agencement des bureaux, chauffage performant, équipements de contrôle de la consommation… bref, un tas de mesures pouvant être rediscutées à plus petite échelle dans le quotidien de la MJC.

Et ensuite ?

Les enfants sont revenus chez eux avec des tas de questions et de réflexions très pertinentes d’après les parents rencontrés. Ce mélange de culture et de dimension est rare et enrichissant pour les enfants ainsi que pour les entreprises. Ces dernières se sont engagées à diffuser des messages d’enfants sur les écrans vidéos diffusant les informations afin que chaque salariés puissent s’inspirer d’idées folles propres aux enfants et qui font souvent avancer les rêves des plus grands.

Tweeter