bg

Edito : Un point sur la situation de la MNEI

1 Déc 2016

Retour sur des décisions… douloureuses

Après la décision soudaine du conseil Départemental de ne plus subventionner le fonctionnement de la MNEI, le bureau a du faire face à une situation inédite.

Ayant peu d’alternatives pour compenser 100 keuros de perte de subvention, nous avons été contraints de nous séparer de 3 collaborateurs de la Maison.

Ces licenciements ont généré un endettement que nous n’étions pas en mesure d’assumer entrainant une mise en redressement judiciaire de l’association MNEI. Nous nous trouvons donc en période d’observation avec la mission de trouver un fonctionnement pérenne financièrement.

Les actions continuent et le futur arrive !

Le travail n’ayant pas diminué pour autant, les salariés restants assurent le bon fonctionnement de la Maison et permettent à nos associations de fonctionner sans trop de désagréments et au public de ne pas ressentir de différence.

Nous travaillons activement pour trouver une solution qui nous permette de poursuivre nos missions statutaires d’éducation à l’environnement et de mutualisation de services et de moyens aux associations. C’est aussi l’occasion de commencer à revoir et à adapter le projet associatif aux contraintes d’aujourd’hui.

La Ville de Grenoble et Grenoble-Alpes Métropole attendent que nous nous organisions collectivement pour proposer un événement public lors de la Biennale des villes en transition du 9 au 12 mars prochain. Nul doute que nous serons à la hauteur de ces attentes.

Le bureau de la MNEI

La reconnaissance de nos projets

De bonnes nouvelles nous permettent aussi d’avancer. Des projets multipartenaires se poursuivent ou vont voir le jour en 2017 :

  • Actions autour de la médiathèque environnement, en partenariat avec la Maison de l’Environnement de la Métropole Lyonnaise avec le soutien de la Région Auvergne-Rhône-Alpes
  • COSE-Action, un projet autour de l’écocitoyenneté et du bien-être au travail en partenariat avec le Laboratoire InterUniversitaire de Psychologie avec le soutien de l’ADEME
  • Je vois, je touche… je change, un projet autour du changement climatique en partenariat avec l’association Elles et Compagnie et la Maison de l’Enfance Bachelard avec le soutien de Grenoble-Alpes Métropole
  • Sème Sauvage, la grainothèque de Plantes Sauvages Locales en partenariat avec Gentiana
  • … d’autres idées ?

Pour soutenir la MNEI

Plusieurs choix s’offrent à vous :

Tweeter