bg

Dans le cadre de la Loi Montagne : Le programme ENERB’Alpes

2 Mai 2017

Dans le cadre de la Loi Montagne et de la stratégie générale pour le massif des Alpes, la convention Interrégionale du Massif des Alpes (2015 – 2020) s’articule en particulier sur la transition énergétique avec deux objectifs :

  • Diffuser et accompagner les bâtiments collectifs inscrits dans les territoires démonstratifs de la transition énergétique et écologique.
  • Capitaliser et développer les nouvelles énergies renouvelables dans une logique économique.

L’INES et ses partenaires représentatifs des filières concernées, dont CIPRA France, souhaitent s’inscrire dans cette démarche vertueuse au travers du programme ENERB’Alpes – ENErgies Renouvelables et Bâtiments dans les Alpes.

Quatre axes complémentaires de travail collaboratif

  • La montée en compétences des publics professionnels d’exploitants/ mainteneurs et gardiens de refuges. Utilisation d’outils nomades et à distance afin de dématérialiser les contenus pédagogiques et assurer une pérennité des emplois en zone de montagne.
  • Le suivi et la caractérisation des performances réelles des installations solaires et des bâtiments en accompagnant les maitres d’ouvrages publics et privés. Volonté d’étendre et banaliser le suivi connecté des installations et opérationnaliser la garantie des performances au travers de solutions industrielles et de systèmes dit open source.
  • Le déploiement des technologies innovantes au travers de sites pilotes et exemplaires en mettant en exergue les principes à respecter pour développer un usage pragmatique et rationnel dans les différents territoires de montagne.
  • La diffusion/communication pour accompagner les filières concernées en assurant une montée en compétences collective et en renforçant les relations entre les territoires du massif alpin.

Ces axes de travail impacteront les territoires des Régions Auvergne Rhône Alpes et Provence Alpes Côte d’Azur en s’appuyant largement sur les Territoires à Énergies Positives pour la Croissance Verte (TEPCV).

>> Plus d’information

>> La lettre d’info du projet

Tweeter