bg

Au jardin sauvage : le rosier sauvage ou églantier

7 Déc 2022

Le rosier sauvage

On devrait même plutôt dire, « les » rosiers sauvages car il existe de nombreuses espèces de rosiers sauvages dans le monde, dont une vingtaine en France.

Églantier (Rosa en latin) est le nom courant utilisé pour les rosiers sauvages, sachant que « rosier » définit généralement le plant horticole, sélectionné par l’homme.

L’églantier est un arbuste épineux qui peut monter jusqu’à 3 mètres de haut.
Ses feuilles sont composées, dentées, avec des membranes à la base des feuilles (stipules).
Ses fleurs, également appelées églantines, comprennent cinq pétales roses et/ou blancs et de nombreuses étamines jaunes. A maturité, à l’automne, les « fruits » (appelés cynorrhodons) de l’églantier apparaissent. Ils sont rouges, et mesurent moins de deux centimètres.

Les fleurs des rosiers sauvages sont très appréciées des insectes pollinisateurs, et le fruit automnal est mangé par les oiseaux.

Ces baies sont connues pour être riches en vitamine C, et en anti-oxydants.

Les fruits de l’églantier sont également comestibles pour l’humain. On a l’habitude de dire qu’il faut attendre les premières gelées pour les déguster, mais l’essentiel est surtout de les cueillir mûrs, donc mous, pour qu’ils soient le plus sucrés possible.

On peut ensuite en faire de la gelée, du sirop, de la confiture, ou bien l’incorporer dans des préparations diverses. Bonne nouvelle, dans « Le chemin de la nature« , Christophe de Hody explique que manger les graines et les petits poils à l’intérieur du fruit ne semble pas mauvais. Alors, c’est parti pour la cueillette !

Photos : en haut : Alain Bigou [CC BY-SA 2.0 FR], via Tela Botanica, association Gentiana, association Gentiana // en bas : Liliane Roubaudi [CC BY-SA 2.0 FR], via Tela Botanica, association Gentiana

Tweeter