bg

Au jardin sauvage : le Millepertuis perforé

20 Juil 2022

Le millepertuis perforé (Hypericum perforatum), de la famille des Hypericacées, est en train de terminer sa floraison dans le jardin Sème sauvage (MNEI – Grenoble).

Il s’agit d’une plante herbacée, dressée, haute de 20 à 80 cm.
Le millepertuis est aisément reconnaissable grâce à ses fleurs jaunes vif à cinq sépales et cinq pétales ponctués de noir, regroupés en panicules (inflorescence souple formée par une grappe de grappe), mais aussi grâce à ses feuilles sessiles, opposées, oblongues, et qui semblent comme perforées de petits trous lorsqu’on les observe à contre-jour.

Cette particularité est à l’origine de son nom qui signifie « mille trous ». On le nomme également « herbe de la Saint Jean » dans de nombreuses langues populaires. En effet, il fleurit généralement à partir du mois de mai ou juin et jusqu’à septembre, selon les latitudes.

Les fruits du millepertuis sont des capsules ovales, deux fois plus longues que le calice, qui produisent de très nombreuses graines noires faciles à récolter.

Le millepertuis est présent dans toute la France, en Europe et sur les autres continents. Il se développe dans les milieux secs, taillis, prairies, sur des sols riches en calcium et dans des espaces bien exposés au soleil. Cette plante est présente dans toute la France et plus largement en Europe, Asie et Afrique. Elle a été considérée comme envahissante en Australie, et a pu causer des intoxications à des troupeaux l’ayant ingérée en trop grande quantité.

De nombreuses propriétés médicinales sont reconnues aux fleurs du millepertuis : anti-traumatique, cicatrisant, anti-inflammatoire… Les fleurs sont connues pour leur utilisation en macérat huileux contre les coups de soleil et brûlures (attention car le millepertuis est photosensibilisant sous cette forme). La plante est également reconnue pour ses effets antidépresseurs.

Plante mythique et aux nombreux usages traditionnels et actuels, le millepertuis est aussi tout à fait esthétique, et trouve donc toute sa place au jardin sauvage.

Tweeter